La perte de cheveux chez la femme

La perte de cheveux chez la femme

Tout le monde perd ses cheveux. Cela peut se produire sous la douche, lorsque l’on se sèche ou que l’on se brosse les cheveux et c’est tout à fait normal !

Comprendre la perte de cheveux qui vous affecte ?

En moyenne, nous perdons une cinquantaine à une centaine de cheveux par jour.

Mais la perte de cheveux peut être plus grave et peut nécessiter un examen par un dermatologue. Ci-dessous vous trouverez 9 causes de perte de cheveux chez la femme et comment les traiter !

1. L’EFFLUVIUM TÉLOGÈNE

engendre une importante perte de cheveux temporaire.

 

QUAND ?

Après la grossesse, une chirurgie majeure, une perte de poids drastique ou un stress extrême.

 

COMMENT ?

Il n’y a pas de tests pour l’éffluvium télogène, mais parlez en à votre médecin.

 

LA SOLUTION

Dans certain cas, votre seule solution sera l’attente… Si la cause est un médicament, parlez en à votre médecin. Si le stress est l’acteur de ce phénomène, notre conseil est de faire des exercices anti-stress.

 

 

 

 

 

2. L’ALOPÉCIE ANDROGÉNÉTIQUE

La perte de cheveux génétique est connue sous le nom d’alopécie androgénique.

 

EXPLICATIONS

Les femmes possédant cette perte de cheveux, ont tendance à développer des éclaircies sur la raie du milieu. L’évolution (lente) peut commencer dès 20 ans.

 

COMMENT ?

Votre dermatologue examinera le profil de la perte de cheveux pour déterminer s’il est héréditaire et pour exclure d’autres causes.

 

LA SOLUTION

L’une des solutions pour ralentir la perte des cheveux est l’application de minoxidil sur le cuir chevelu. Attention : ce médicament doit être prescrit par votre médecin.

 

 

3. HYPOTHYROÏDIE

Maladie apparaissant lorsque votre corps produit trop peu d’hormones thyroïdienne.

 

EXPLICATIONS

L’hypothyroïdie peut causer une multitude de symptômes notamment les cheveux peuvent devenir plus fragile et se briser facilement.

Vous pouvez également subir une perte de cheveux lorsque le métabolisme accélère. L’hyperthyroïdie est beaucoup moins fréquente que l’hypothyroïdie.

 

COMMENT ?

Un test sanguin mesure l’hormone stimulant la thyroïde

 

LA SOLUTION

Votre médecin peut prescrire un médicament contre l’hormone thyroïdienne pour restaurer les niveaux à la normale.

 

 

 

4. LE LUPUS

Le lupus est une maladie auto-immune dans laquelle le système immunitaire du corps attaque les tissus sains.

 

EXPLICATIONS

Le lupus cause de nombreux symptômes parmi lesquels peut se trouver une perte légère des cheveux.

 

LA SOLUTION 

Consulter un rhumatologue si votre perte de cheveux est accompagnée de douleurs articulaires, de fatigue et d’autres symptômes du lupus.

5. DÉFICIENCE EN FER

Les femmes qui ne mangent pas suffisamment d’aliments riches en fer peuvent être sujettes à une carence en fer.

 

EXPLICATIONS

L’anémie ferriprive cause de nombreux symptômes dont la perte des cheveux.

 COMMENT ?

Un test sanguin mesurera votre ferritine.

LES SOLUTIONS 

Mangez des aliments riches en fer tels que le boeuf, le porc, le poisson, les légumes verts,…(les femmes ont besoin de 18 mg de fer par jour & 8 mg après la ménopause)

6. SYNDROME DES OVAIRES POLYKYSTIQUES

Le syndrome des ovaires polykystiques est causé par un déséquilibre hormonal dans lequel les ovaires produisent trop d’hormones mâles.

EXPLICATIONS

les PCOS provoquent parfois une croissance des poils du visage, des périodes irrégulières, de l’acné et des kystes sur les ovaires. A contrario, il est possible de subir une perte de cheveux malgré des poussée de poils paradoxales.

 COMMENT ?

Votre médecin est susceptible de faire un test sanguin pour rechercher des niveaux élevés de testostérone.

 

LES SOLUTIONS 

La plupart des cas de PCOS sont traités avec des pilules contraceptives adaptées

7. CONDITIONS CUTANÉES DU CUIR CHEVELU

Un cuir chevelu malsain peut provoquer une inflammation qui rend difficile la croissance des cheveux.

 COMMENT ?

La dermatite séborrhéique provoque la perte de peau du cuir chevelu, de sorte que vous remarquerez des écailles graisseuses et jaunâtres sur vos épaules ou dans vos cheveux.

Un examen physique du cuir chevelu aidera à déterminer le symptôme dont vous souffrez.

LES SOLUTIONS 

Chaque condition nécessite habituellement une prescription : un shampooing médicamenteux pour la dermatite séborrhéique, des médicaments ou une thérapie par la lumière pour le psoriasis et des antifongiques oraux pour la teigne.

8. ALOPÉCIE AREATA

L’alopécie areata est un trouble auto-immune dans lequel le système immunitaire attaque les follicules capillaires.

 

EXPLICATIONS 

La condition peut se manifester sous trois formes. L’alopécie areata provoque généralement des taches rondes et lisses de calvitie sur le cuir chevelu, les sourcils ou les jambes. La perte de cheveux totale sur la tête est connue sous le nom d’alopécie totale.

COMMENT 

L’observation du modèle de perte de cheveux peut habituellement déterminer si vous avez une alopécie areata.

LA SOLUTION

Alopecia areata est généralement traité avec des corticoïdes intra lésionnels. Dans certains cas, le minoxidil (Rogaine) peut également aider. Il est également important de réduire le stress.

9. STYLE EXCESSIF !

Sachez que shampoing, coiffure et teinture peuvent nuire à vos cheveux. La chaleur et les produits chimiques affaiblissent les cheveux, ce qui provoque une rupture et une chute.

EXPLICATIONS

Si la perte des cheveux provient de dommages externes causés lorsque vous vous brossez les cheveux : il se cassera simplement, et vous ne verrez pas ces bulbes télogène aux extrémités.

LA SOLUTION

Évitez d’utiliser des appareils qui surchauffent vos cheveux.

Ne teignez pas vos cheveux à plus d’une ou deux nuances d’écart de votre couleur naturelle.

L’état de vos cheveux n’affecte pas seulement votre physique, c’est un indicateur important de votre santé.

Si vous rencontrez une perte de cheveux, parlez-en à votre médecin